Définition

La Médiation Animale s’exerce en individuelle ou en petit groupe à l’aide d’un animal familier, consciencieusement sélectionné et éduqué, sous la responsabilité d’un professionnel, appelé   « intervenant professionnel en médiation animale »   ou plus couramment  « zoothérapeute ».

On recherche à éveiller chez les personnes des réactions visant à maintenir ou à améliorer le potentiel cognitif, physique, psychosocial ou affectif.

La zoothérapie est une méthode qui favorise les liens naturels et bienfaisants, entre les humains et les animaux à des fins préventives, thérapeutiques ou récréatives.

Yann-et-Eone.png

 

Le mot médiation vient du latin «médius» qui signifie «au milieu de». Ce terme fut principalement utilisé, au cours des siècles, pour indiquer une interposition offerte à deux ennemis. Dans le dernier quart du XXe siècle, le mot médiation a été de plus en plus employé, notamment dans le domaine de la vie sociale, du travail, de la famille ou dans tout espace relationnel où il peut exister une dynamique conflictuelle. La médiation va donner les moyens aux personnes, momentanément dans l’incapacité de communiquer, de pouvoir s’exprimer et d’entrer en relation avec l’autre.

La médiation sert d’intermédiaire. Elle propose un espace entre deux personnes ou entre les membres d’un groupe. Pour rester dans le domaine de la thérapie, la médiation doit être avant tout au service d’une expression de soi engageant la globalité de la personne et sa créativité.

A la base des médiations, on trouve la notion de « tiers », de triangulation. Cette notion prend tout son sens dans un travail avec des personnes fragilisées. En effet, la médiation s’inscrit comme un «entre-deux» dans la relation entre le thérapeute et la personne qui leur permet de se rencontrer. Participer ensemble à une activité, discuter autour de l’animal, l’observer… peut permettre d’établir un « contact » et aussi faciliter l’entrée en relation et donc le travail.